Île des Razades

croix-iles-razadesÀ la veille de la messe de minuit, le matin du 24 décembre 1839, on ne voyait plus la mer tellement les glaces amassées, le long des berges, formaient un pont solide. Ce matin-là, les colons habitants la Seigneurie Nicolas-Rioux, avaient levé les yeux vers le fleuve, et furent fort étonnés qu’un spectacle inhabituel s’offrait à leur vue. Des milliers de points noirs luisants et grouillants étaient échoués sur la grande banquise, à vrai dire, en fait, ces milliers de points étaient des loups marins. C’est alors que près de 200 colons se dépêchèrent à se trouver arme, couteau, hache et se dirigèrent vers la glace. C’est alors que la chasse commença, bientôt la blanche banquise pris une couleur rouge. Lire la suite « Île des Razades »

Les Trois-Pistoles

3pistolesriv

En 1621, un navire s’échoue à l’ouest de l’île aux Basques. Les provisions d’eau douce s’étant épuisées, deux matelots se rendent à la rivière qui se trouvait en face pour y remplir des tonneaux d’eau douce. Pendant que les matelots font le remplissage, l’officier sort un gobelet, mais en voulant le remplir, il l’échappe à la rivière et s’écrie : « Voilà trois pistoles de perdues ! »

Comme cette rivière ne portait pas encore de nom, on la désigna comme la rivière des Trois-Pistoles.

 

Le Quêteux

queteux2

Autrefois, toutes les maisons avaient pratiquement le fameux banc du quêteux qui servait à héberger les vagabonds qui parcouraient les chemins de village en village. Un soir du mois d’août, un quêteux se présenta chez un cultivateur du bout du deuxième rang Est de la paroisse, comme notre quêteux était extrêmement sale et ne sentait pas bon, plusieurs lui avaient demandé de continuer son chemin. Lire la suite « Le Quêteux »

La Maison hantée

maisonhanteeEntre Rivière-Trois-Pistoles et Saint-Éloi, près du chemin de la Grève Lapointe, existe une vieille maison de pierres que l’on appelle la «Maison hantée». Sa construction remonterait à 1830 et serait l’œuvre de Magloire Delisle et de ses frères, célèbre famille de pilotes du Saint-Laurent. Cette maison abritait autrefois un relais de pilotes, où les bateaux étrangers faisaient embarquer à bord les pilotes, car ceux-ci connaissaient très bien le fleuve pour naviguer jusqu’à Québec. Lire la suite « La Maison hantée »